Cette saison

L’artichaut

L’artichaut est une plante dicotylédone de la famille des Astéracées appartenant au genre Cynara.

Ce genre, méditerranéen à l’état sauvage, ne comporte que peu d’espèces : C. syriaca, C. sibthorpiana et C. cardunculus sont les trois principales, pour ne pas dire les seules.

L’artichaut lui-même est un chardon domestiqué et cultivé, de l’espèce Cynara cardunculus, dont la variété sauvage est sans doute Cynara cardunculus sylvestris, ayant donné naissance à deux formes : C. cardunculus f. cardunculus, le cardon, et C. cardunculus f. scolymus, l’artichaut. Ces deux formes peuvent aussi être considérées comme deux espèces différentes.

On désigne sous le nom d’artichaut à la fois la plante entière et sa partie comestible, l’inflorescence en capitule, appelée aussi tête d’artichaut. Le mot, apparu à la Renaissance.

Source : Wikipedia.org

Archives

Le topinambour est une plante vivace de la famille des Astéracées, cultivée comme légume pour ses tubercules riches en insuline.

C’est une espèce voisine du tournesol qui appartient au même genre.
L’appellation artichaut de « Jérusalem » vient de la déformation du terme « girasole » (tournesol) en Italien.
Le nom de « topinambour » résulte de la francisation du nom d’une tribu du Brésil, les Topinamboux (Tupinambas), dont plusieurs membres furent amenés comme curiosité à Paris en 1613, ce qui conduisit Carl von Linné à croire à l’origine brésilienne de la plante, introduite en France à peu près à la même époque.

Source : wikipedia.org

La figue est le fruit du figuier commun (Ficus carica) un arbre de la famille des moracées, emblème du bassin méditerranéen où il est cultivé depuis des millénaires.

Son nom français est emprunté à l’occitan figa. Aux Antilles et dans l’Océan indien, le terme figue désigne aussi les bananes.

Source : wikipedia.org

La truffe noire, ou Tuber melanosporum, est souvent nommée la « Truffe du Périgord », d’après cette région du sud de la France, le plus célèbre site truffier au monde. Mais l’on nomme aussi « Truffes du Périgord » les Tuber melanosporum provenant d’Italie ou d’Espagne.

Cette désignation familière s’est imposée au cours des années. Aussi, faites toujours attention à la provenance d’une variété de truffes donnée. Le Périgord est l’une des meilleures régions pour la Tuber melanosporum. Toutefois, depuis quelques années, les quantités récoltées ont nettement diminué. D’un autre côté, la véritable truffe du Périgord est de plus en plus demandée. Cette situation conduit, entre autre, à ce que l’on importe des truffes du Périgord. Dans le meilleur des cas, la marchandise importée provient du nord de la Provence ou de la région du Vaucluse, qui la borde au nord.

Si je dis dans le meilleur des cas, c’est que les truffes provenant de ces régions sont souvent meilleures que celles que l’on trouve dans le Périgord. A mon avis, ce sont même les régions dans lesquelles on a trouvé les meilleures truffes noires ces dernières années.

En important des truffes dans le Périgord, il ne s’agit donc pas de se servir indûment d’une célèbre appellation pour les produits de moindres qualité, mais seulement de profiter d’une appellation d’origine infiniment plus connue. »

Source : Ralph Bos et Thomas Ruhl, Truffes, les diamants de la cuisine

Courge italienne à tiges rampantes donnant des fruits cylindriques terminées par un renflement (contenant les graines). Ils peuvent atteindre jusqu’à 1m50 de long, couleur vert clair, devenant marron orangée à maturité. La chair est ferme, de couleur orangé clair avec un goût de noisette fraîche. Chaque plante porte 5 à 6 fruits de 1 à 4 kgs.

Choix du sol : la courge aime les sols frais et bien fumés. Evitez les excès d’humidité.

Semis : en poquets de plusieurs graines dès mars – avril, dans des godets sous abris. Repiquez un mois plus tard.

Culture : quand le plant atteint 40cm plantez le godet en pleine terre. Mettre à 1m en tous sens. Paillez le sol autour du pied, arrosez copieusement et binez régulièrement.

Recolte : quand les courges sont bien formées, coupez les à l’aide d’un couteau, en gardant un morceau du pédoncule pour favoriser la conservation..

Conseils : cette courge se mange crue coupée en rondelles, en dés ou râpée avec une sauce vinaigrette. On peut la cuire pour en faire gratin, tourte, sautée , en ratatouille , en confiture. Peut se conserver tout l’hiver en fruit décoratif.

Source : graines-bocquet.fr

ouvert du mardi au vendredi
déjeuner 12h / dîner 19h30
lundi et samedi : dîner 19h30

Pré Réservation

keisuke matsushima

FRANCE

22 ter Rue de France
06000 Nice

+33 (0)4 93 82 26 06
info@keisukematsushima.com

horaires

ouvert du mardi au vendredi
déjeuner 12h / dîner 19h30
lundi et samedi : dîner 19h30